L'école des chiens
Education canine en douceur
Tél : 01 72 61 93 99 Téléphone Email

  Suivez-nous

Facebook   youtube   Instragram   LinkedIn
Canine Academy : Canibest décrypte la série

Canine Academy : Canibest décrypte la série

Depuis le 24 février 2021, la plateforme de streaming Netflix propose à ses abonnés une nouvelle série de télé-réalité sur l’éducation canine mettant en scène nos amis à quatre pattes et leurs maîtres. Son nom : Canine ACADEMY.

Dès sa sortie, Canine ACADEMY a déchaîné les réseaux sociaux. Canibest a donc visionné Canine Academy et vous livre ses avis sur le show.


De quoi parle Canine Academy ?

Au long des six épisodes de cette mini-téléréalité, nous suivons le quotidien d’un éducateur canin américain et nous sommes rapidement initiés aux méthodes qu’il emploie auprès des chiens aux comportements déviants. 

Nous sommes présentés à différentes problématiques :  un pitbull agressif, un berger allemand très agité, le renforcement d’un chien de défense, un caniche qui n’obéit pas, des chiens de refuge non éduqués…

L’éducateur a pour mission, à chaque épisode, de régler le problème rencontré et utilise pour cela ses propres méthodes, auxquelles il initie les maitres.



Quelles sont ces méthodes ?

Les méthodes mises en avant par l’éducateur sont dites « positives », c’est en tout cas ainsi qu’il les présente à ses clients, car elles sont sans violence.

Toutefois, il serait bon de s’attarder quelques instants sur ce qu’on entend par « éducation positive ». Ce terme implique bien sûr l’exclusion de la violence…. Mais à bien y réfléchir, toute notion d’éducation l’écarte, sinon ce n’est plus de l’éducation mais de la maltraitance…. Pour autant l’éducation positive, bien au-delà de la violence, sous-entend l’absence de contrainte pour l’animal… et là, force est de constater que la contrainte est TRES présente dans les méthodes utilisées dans cette série.

L’éducation positive exclue également toute notion de hiérarchie ou de dominance. Ainsi, le maître du chien n’est pas considéré comme le « chef de meute », le chien sachant très bien différencier l’inter-spécifique (relation humain-chien) de l’intraspécifique (relation chien-chien). Et en aucun cas l’éducation positive ne sous-entend un rapport de force entre l’homme et le chien pour obtenir de lui de l’obéissance. L’éducation positive conçoit la relation homme-chien comme une relation de confiance à travers laquelle on renforce l’intérêt du chien à obéir à son maître par des récompenses positives auxquelles il est particulièrement sensible.

Autant dire que les laisses courtes en tension permanente avec coup de saccades pour faire marcher le chien au pied, les colliers étrangleurs en métal ou les boîtes en bois ne font par partie de l’équipement de base de l’éducateur en méthodes positives. Le collier étrangleur dit « d’éducation » est un outil douloureux pour le chien qui est censé lui rappeler « où est sa place ». En conséquence, les chiens obéissent par peur de l’étranglement ou pour éviter la douleur. On est très loin du lien de confiance entre maître et chien…. De plus, une mauvaise gestion de la laisse peut renforcer des comportements non désirés ou encore les dévier. C’est d’ailleurs le cas dans les situations où une tension constante est exercée sur la laisse.

Travailler sur les « réactions » comme cela peut être le cas dans la série est une approche risquée avec des animaux qui ne sont pas stables émotionnellement…. et malheureusement, un éducateur canin ne travaille souvent qu’avec ce type de profils.

La récompense alimentaire, dans l’éducation positive, doit être utilisée à bon escient et n’a pas d’intérêt si elle est mêlée à de la coercition car le chien n’associe alors pas le fait de bien faire à la récompense.


Et les signaux d’apaisement alors ?

Le visionnage de la série nous a permis de constater que de nombreux chien émettaient des signaux d’apaisement très visibles lors des séances d’éducation. Toutefois, on peut s’étonner que l’animateur du show n’en parle jamais à ses clients…

Les signaux d’apaisement sont en effet la manifestation d’un stress chez l’animal qui, pour diminuer ce stress, va tenter de s’apaiser par différents moyens. Se lécher la truffe rapidement, détourner la tête, baisser les oreilles, bailler…. sont autant de signes très repérables à condition bien sûr d’avoir appris à les reconnaître…. Mais cela ne semble pas être le cas de l’éducateur du show.


Quelles sont les méthodes employées par Canibest ?

Chez Canibest nos éducateurs utilisent les méthodes de renforcement positif à l'aide de jeux, de câlins ou de nourriture, toujours dans le respect de l’animal, de son bien-être et sans aucune douleur.

Les chiens apprennent la marche en laisse de manière progressive avec des laisses longues et détendues et nos éducateurs préconisent les colliers plats.

Nous pouvons faire appel à un support pour apprendre au chien à se canaliser via un élément visuel. Cela aide l’animal à se positionner dans l’espace mais il faut malgré tout rester vigilant à ne pas être trop imposant avec le chien ou cela pourrait dévier des comportements.

Par-dessus tout, l’éducateur doit permettre au maître de comprendre son chien dans ses réactions et ses agissements. Il doit donc lui donner des clés de compréhension car c’est l’homme qui doit se mettre à la portée de l’animal. L’inverse est en réalité impossible, sauf par la force. Il est donc très important de sensibiliser les maîtres au bien-être animal et aux besoins physiologiques de leur compagnon, notamment le besoin de courir et de se dépenser physiquement.


CONCLUSION :

Vous l’aurez compris, Canibest ne mettra pas un pouce levé sur la série. Cette approche est assez simpliste et nous craignons qu’elle ne fasse plus de mal que de bien à la profession. A la fin de chaque épisode, les chiens obéissent, mais pour combien de temps et dans quel état émotionnel ?

Comme nous l’avons déjà dit plus haut, il ne s’agit pas de dire que l’on fait de l’éducation positive pour que ce soit vrai. L’éducation positive est avant tout un état d’esprit qui prône d’abord le respect de l’animal et la relation d’affection et de confiance avec l’homme. Cette éducation permet des résultats à long terme en préservant la stabilité comportementale de l’animal.

Ce que nous avons vu de la série ne nous permet pas de confirmer cette approche.

Les approches coercitives ont certes un public, et la démonstration d’autorité et de « dominance » à l’écran plaira certainement à plus d’un propriétaire de chien, mais il ne faut pas se tromper, ce ne sont pas des méthodes positives ! Il faut être conscient des risques des méthodes coercitives qui peuvent mener à la peur, la frustration, voire l’agressivité pour les individus les plus fragiles.


Cependant, nous recommandons l'émission "Pitbulls et prisonniers", où des prisonniers oeuvrent de façon efficace dans la réinsertion des chiens difficiles. Un épisode disponible ci-dessous :